LE CLUB DES CARDIOLOGUES DU SPORT

Les objectifs du Club des Cardiologues du Sport sont de promouvoir la cardiologie du sport et plus généralement la cardiologie de l’exercice physique et de fédérer les cardiologues qui s’intéressent à cette discipline. La formation et la recherche médicale sont ses axes prioritaires. 

Pour le Pr François Carré ce soutien est nécessaire aux actions mises en place.

 » Le Club des Cardiologues du Sport grâce pour une grande part au soutien de l’association Fabrice poursuit son soutien aux travaux de recherche développés dans ce domaine. Ce soutien comporte plusieurs volets.

Tout d’abord une aide à la mise en place et à la réalisation de projets de recherche grâce à la bourse Fabrice Salanson.

Deux études ont débuté, la première pour mieux définir les limites de la normalité de l’électrocardiogramme chez le sportif. Le recueil de données se poursuit. Cette idée a donné lieu à une étude complémentaire européenne, dans laquelle le Club des Cardiologues du Sport est aussi impliqué. L’idée est de fournir à terme un logiciel d’analyse de l’électrocardiogramme du sportif qui guidera les médecins non experts dans ce domaine. Dans le même ordre d’idée des recommandations Européennes précisant les critères de normalité de l’électrocardiogramme de repos du sportif sont en cours de publication. Le Club des Cardiologues du Sport a aussi été impliqué dans ce travail. La seconde étude a pour but de préciser l’apport de l’IRM cardiaque dans le diagnostic de pathologies qui mettent en jeu le pronostic vital en cas de pratique sportive intensive. Des sportifs présentant des anomalies sur l’électrocardiogramme avec un échocardiogramme normal vont bénéficier d’une IRM cardiaque. Cet examen aura pour but de rechercher des anomalies minimes en faveur de diagnostics souvent en cause dans la mort subite du sportif comme la cardiomyopathie hypertrophique, la maladie arythmogène du ventricule droit, ou la myocardite. Cette étude concernera plusieurs centres de cardiologie du sport et d’IRM en France. Les différents protocoles d’analyse ont été validés par les experts et l’étude proprement dite va pouvoir débuter.

Ensuite, un soutien pour faire l’état des lieux en France de la mort subite liée à la pratique sportive. Une étude soutenue par le Club des Cardiologues du Sport a été publiée en 2009, Chevalier L, Hajjar M, Douard H, Cherief A, Dindard JM, Sedze F, Ricard R, Vincent MP, Corneloup L, Gencel L, Carre F. Sports-related acute cardiovascular events in a general population: a French prospective study. Eur J Cardiovasc Prev Rehabil. 2009 Jun;16(3):365-70. Réalisée en Aquitaine, cette étude a précisé le nombre d’accidents cardiovasculaires (127) et de morts subites (40) recensées sur un an dans 3 départements.

Enfin, une implication dans la prévention des morts subites chez le sportif. A cet effet, le Club des Cardiologues du Sport encourage fortement la pratique du sport mais pas n’importe comment. Il propose des règles de bonne pratique que tous les sportifs devraient respecter. Ces règles ont été validées en 2009 par l’Académie Nationale de la Médecine et sont disponibles sur le site du Club des Cardiologues du Sport.

Au total, l’implication forte du Club des Cardiologues du Sport dans la prévention de la mort subite du sportif se poursuit. Ces actions sont fortement aidées par le soutien de l’association Fabrice soit de manière directe en soutenant financièrement des bourses de recherche qui ont  pour une part donné lieu à des collaborations internationales, soit de manière indirecte en favorisant le développement d’autres travaux concernant l’épidémiologie et la prévention de la mort subite du sportif. »

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© hugues salanson